samedi 19 mars 2011

L'intervention aérienne en Libye (19 mars 2011).


Les cartes ont été actualisées et corrigées.



Les États-Unis d'Amérique viennent d'entrer en action en lançant des frappes navales contre des objectifs militaires pouvant empêcher le bon déroulement des opérations aériennes.
 
Forces de la coalition.
  • Royaume-Uni :  appareils de combat Eurofighter Typhoon (AA essentiellement) et Tornado (attaque au sol), Awacs, ravitailleurs. Frégates HMS Cumberland et HMS Westminster. 
  • Canada : NCSM Charlottetown. 7 CF-18, 2 CC-177 Globemaster, 2 CC-130J Hercules. 
  • Italie : bases aériennes, navires : contre-torpilleur Andrea Doria, navire-ravitailleur Etna, frégate Euro, patrouilleur Libra. 
  • Norvège : F-16 après autorisation du Parlement (?). 
  • Danemark : 6 F-16 arrivés en Italie. 
  • Belgique : 6 F-16 + 1 frégate (?). Chasseur de mines Narcis. 
  • Espagne : soutien naval et aérien : frégate F-100 Méndez Nunez, sous-marin S-74 Tramontana, avion de surveillance maritime CN-235.  
  • Pays-Bas : NC.
  •  France : Rafales & Mirages 2000. Frégate AA Forbin & Jean-Bart. À partir de lundi : Porte-avions Charles de Gaulle, frégates Dupleix (ASM) et Aconit, pétrolier ravitailleur La Meuse.  
  • États-Unis d'Amérique : participation navale avec lancement de missiles de croisières.
Le Portugal,  la Suède, la Pologne, la Finlande, etc soutiennent  l'intervention en Libye n'y participent pas.
À priori, Chypre ne s'oppose pas à l'utilisation de la base d'Akrotiri tandis que Malte refuse toute participation alors que le porte-avion fixe de la Méditerranée aurait permis de raccourcir de manière importante les délais d'intervention. 

Dans son dernier discours, Khadafi a menacé d'attaquer des "objectifs civils et militaires en Méditerranée" mais cela est peu crédible car la marine est très faible comparativement à la flotte coalisée, en particulier lorsque le groupe aéronaval français sera en position. Pour ce qui est des attaques aériennes, Khadafi dispose peut-être d'un très léger créneau mais les forces aériennes coalisées bloqueront rapidement toutes les tentatives libyennes. Enfin, l'ouverture des dépôts d'armes est inutile puisqu'aucune intervention terrestre n'est prévue.

Sources:
Pour une analyse critique de l'intervention, voir le dernier papier de Philippe Leymarie sur son bloc-note, Défense en ligne.
Enfin, pour des compléments sur la situation et les matériels, voir le bloc-note de Stéphane Mantoux (membre de l'Alliance géostratégique).

    5 commentaires:

    Thibault Lamidel a dit…

    Bonjour,

    J'ai souvenir que Malte est une île "neutralisé" militairement. On en entends pas parler du tout, mais il serait possiblement illégal qu'une coalition s'y installe.

    AFS a dit…

    Comment Malte pourrait-elle être neutralisée, je n'en ai jamais entendu parlé ?

    random a dit…

    Bonjour, une question qui n'a rien à voir avec votre (très bon) blog: avec quel logiciel faites-vous vos cartes? ça m'a l'air bien rustique, j'ose espérer que c'est moins lourd qu'Illustrator et autres Mapinfo, donc plus souple d'utilisation, ça m'intéresse...

    Goudon.frederic@wanadoo.fr a dit…

    Malte, qui à servit de point d'appui à la Libye et l'URSS dans les années 70/80 ne veut pas être mêlée à cette histoire. A noter que la Suisse à ouvert son espace aérien à la Coalition, ce qui extrêmement rare :) La famille Kadhafi est très mal vu la bas suite diverses ''affaires''.

    AFS a dit…

    Bonjour.
    @Random : Merci pour commentaire. J'utilise le logiciel de dessin GIMP sous Linux mais il existe aussi sous windows. Je récupère des fonds de carte sous format PDF que je traite ensuite avec GIMP. J'utilisais également INKSCAPE en complément pour le texte (carte empires coloniaux) mais cela complique beaucoup trop.
    @Frédéric Goudon : il est vrai que la Suisse met ici un terme à sa neutralité mais cela reste léger diplomatiquement et c'est effectivement un juste retour des choses pour Khadafi.